Un petit post
dans la rubrique aventure pour vous faire un petit résumé de la régate en IRC de
la Quadra Solo que nous avons fait avec Alain la semaine dernière. Le décor :
Près de 30 bateaux plutôt de course super affûtés et menés par soit un solo
soit par un duo (pas mal de Transquadratistes) entre Marseille, Martigues,
Porquerolles et Bandol et cela sur une semaine. Alain me l’avait vendu sans
trop de vent à cette époque, je dois dire que la Méditerranée a plutôt été
fidèle à sa réputation, soit pas de vent (2 nœuds de moyenne entre Marseille et
Porquerolles) soit trop de vent (des manches annulées à Marseille et l’étape de
Martigues zappée), mais bon on s’est adapté et une chose est sûr c’est qu’il a
fait un super temps et que la crème solaire et le parasol J n’est pas restée au placard.

Les moments forts
ou marquants :


Un
côtier entre les iles du Frioul, avec pas mal de vent mais quel décor !!


L’étape
de nuit entre Marseille et Porquerolles. Génial, certes pas rapide par manque
de vent mais au moins on a profité du temps sur l’eau, de la pleine Lune !
Une arrivée sur Porquerolles très marantes car au petit matin plus de la moitié
de la flotte nous attendait devant le port et donc devant la ligne d’arrivée
car un p. de courant contraire et un beau calme plat nous ont tous empêché de
passer la ligne avant l’heure limite, un peu frustrant mais au moins on s’est
senti moins seul !


Porquerolles
avec ses plages dont on ne s’est pas privé, les supers apéros tous les soirs installés
par les organisateurs, les petits déj en terrasse, les petits restaus et la
bonne ambiance générale.


Le
tour complet de la baie d’Hyères, un coucou à Macron au fort de Bregançon, le
spi déchiré à l’affalage et réparé à 2 sur la table du carré au scotch qui va
bien pendant un long bord sous pilote et renvoyé avant la bouée (j’étais encore
en train de finir la réparation sur le bas du spi pendant qu’Alain relançait le
haut !), au final on finit avec une belle 12ème place devant 1 ou 2 JPK
qui étaient venus en force.


L’étape
bien musclée Porquerolles Bandol par 30-35 nœuds de vent dans le nez évidemment
et son cap Sicié redoutable, de belles vagues, le mat carbone dont on a pu
admirer l’élasticité avec un peu d’angoisse il est vrai, mais une nav pendant
laquelle on a pu apprécier les qualités de Lovitana(un Dufour 34 Performance)
dans la brise avec l’ORC et un ris dans la GV, jamais pris en défaut et un Sun
Fast 3200, 2 Figaro 2 et un A31 bien
derrière !


Au
niveau des résultats, on est un peu à la traîne sans être ridicule, on aurait
pu faire mieux mais faut qu’on travaille encore l’affalage des énormes spis
notamment de l’asymétrique qui va passer chez le voilier pour remise en état…

Voilà, un grand merci à Alain, nous nous sommes parfaitement entendu, je
reviens en pleine forme avec toutes mes dents J et pleins de d’excellents souvenirs !

Stephane